Légalement, vous ne pouvez pas, en tant que donneuse, être rémunérée pour les ovules, mais vous pouvez vous attendre à recevoir une indemnisation pour les frais encourus dans le cadre du don d’ovocytes, à savoir les déplacements, les éventuelles absences au travail et les frais pour les prélèvements sanguins et les échographies.