Vous avez des problèmes de fertilité en raison d’un manque d’ovocytes ? Vos ovules sont de mauvaise qualité, ce qui vous empêche de tomber enceinte ? Vous pourriez alors être admissible au don d’ovocytes et devenir, en d’autres termes, une candidate-receveuse d’ovocytes.

Qui entre en ligne de compte pour être une candidate-receveuse d’ovocytes ?

Vous pouvez faire appel au don d’ovocytes si vous vous trouvez dans l’une des situations suivantes :

  • Vous n’avez plus d’ovocytes en raison de votre âge.
  • Vous êtes ménopausée de manière précoce.
  • Vous souffrez d’une maladie génétique qui vous empêche d’utiliser vos ovocytes.
  • Vos ovocytes ne peuvent plus être utilisés en raison d’un traitement médical (p. ex. : traitement contre le cancer).

Différence entre don anonyme et don connu

Il existe deux types de dons, présentant chacun des avantages et des inconvénients. Réfléchissez donc bien avant de faire votre choix en fonction de votre situation. Vous trouverez ci-dessous un aperçu des deux options :

Toutes les femmes ne « trouvent » pas immédiatement quelqu’un acceptant de faire un don pour elles, et toutes les femmes ne veulent pas impliquer une donneuse connue dans le processus. Un don anonyme garantit l’absence d’engagement à vie et d’obligations envers la donneuse.

Dans ce cas, la donneuse et la receveuse se connaissent. La donneuse donne volontairement des ovocytes qui sont spécifiquement destinés à la receveuse. Elles décident ensemble de ce qui sera dit à l’enfant et quand. C’est une solution si vous ne voulez pas cacher son origine génétique à votre enfant.

Traitement en cas de don anonyme :

Dans ce cas, une fois les ovocytes disponibles, le corps de la receveuse est préparé au transfert par le biais d’un schéma de médication. Les ovules sont décongelés et fécondés avec le sperme du partenaire ou d’un donneur de sperme. Après 3 ou 5 jours, un embryon est injecté dans l’utérus de la receveuse.

Dans le cas d’un don connu :

Le jour de la ponction des ovocytes, les ovules sont fécondés avec le sperme du partenaire ou d’un donneur de sperme. Les embryons sont ensuite congelés. Le corps de la receveuse est préparé par le biais d’un schéma de médication pour le transfert d’un embryon congelé.